Écouter, c’est aimer?!

De l’aumône à l’aumônier

01 avril 2018

Accompagner, écouter, permettre l’émergence de la parole. Sans prosélytisme aucun, il s’agit là, pour André Piazza, de la définition même du ministère d’aumônier hospitalier.

Il est toujours intéressant de faire un saut dans l’histoire pour mieux comprendre un sujet. Ainsi pour évoquer l’aumônerie, peut-on rappeler que comme son origine sémantique le montre, « aumône », il s’agissait au Moyen Âge d’un don charitable fait aux pauvres, avant que ce terme ne soit appliqué à des établissements accueillant pèlerins, malades pauvres, vieillards. L’aumônier était celui qui donnait l’aumône, devenant au fil du temps quasiment un chapelain, puis un prêtre chargé d’un minis...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
André PIAZZA,
Rouen

Commentaires