Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Rencontrer et transmettre

Éliette Silhol

15 janvier 2021

Une nouvelle équipe régionale jeunesse est en train de renaître en Cévennes-Languedoc-Roussillon. Et c’est assez naturellement qu’Éliette a rejoint le groupe lorsqu’elle a été contactée.

 

Il y a des noms qui sentent leur protestantisme. Éliette Silhol en est ! Mais son engagement volontaire auprès des jeunes est l’aboutissement de rencontres et d’expériences qu’elle a vécues.

Parcours classiques… École biblique, catéchisme, Éclaireuses et groupe de jeunes. Malgré ses 27 ans, Éliette a déjà une grande expérience de l’Église et de l’engagement.

De Charles Bossert à Emmanuel Maillard puis Aurélie Dumas-Lairolle, Éliette avoue avoir vu défiler un grand nombre de pasteurs. Chacun d’entre eux est comme un jalon dans son parcours. Des pierres ancrées qui ont marqué sa jeunesse et qui ont fait la jeune femme qu’elle est.

Charles Bossert l’a initié au groupe de jeunes, souvenirs de camps à l’Espérou, Emmanuel Maillard l’a poussée à obtenir son Bafa (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur). Après son départ, il n’y a plus de pasteurs pour s’occuper de la jeunesse à Nîmes. Elle fait le lien entre les jeunes et l’Église.

À l’arrivée d’Aurélie Dumas-Lairolle, le groupe de jeunes redémarre et avec ses complices, Esther Foulain et Aurélien Bargat, ils relancent le groupe qu’ils avaient connu dans leur jeunesse.

Ces anciens membres du groupe de jeunes de Nîmes ont noué des liens solides, tous ont le Bafa et deviennent, à leur tour, animateurs. Quelques animateurs à Nîmes, mais peu de jeunes ; plus de jeunes à Montpellier en manque d’animateurs : les deux groupes se rapprochent pour n’en former plus qu’un seul.

Éliette Silhol (© DR)

 

Un engagement pour les jeunes

En plus d’animer le groupe de jeunes, elle est nommée présidente de la commission jeunesse de l’Église de Nîmes pendant presque quatre ans. Mais comme toute jeune femme active, Éliette est aussi très occupée par son activité professionnelle. Tout doucement, elle se retire de l’animation, reste là comme observatrice, mais transmet le flambeau aux jeunes qu’elle a elle-même encadrée.

Il est difficile de quitter complètement l’animation. Ainsi lorsqu’Aurélien Bargat la contacte pour rejoindre l’équipe régionale jeunesse, elle accepte. Elle veut participer avec ses moyens et ses possibilités à ce groupe qui avait été mis en sommeil.

Dans cette nouvelle équipe, la palette des âges est large, chacun devait trouver sa place. « D’ailleurs l’équipe recrute encore, si vous avez envie de nous rejoindre et de joindre vos compétences aux nôtres, vous êtes les bienvenus » lance Éliette. La principale recherche consiste à créer un réseau régional et d’essayer d’avoir des relais dans tous les consistoires. Le but : que les jeunes de 15 à 30 ans ne soient pas isolés, mais sachent exactement ce qui se passe au niveau de la jeunesse dans la région. Que ces jeunes s’investissent ou se réinvestissent là où ils habitent.

Dans cette nouvelle équipe, Éliette s’est engagée dans la communication. Par passion personnelle, elle s’intéresse à la photographie et à l’infographie. Elle est à l’origine du très original logo de l’équipe régionale jeunesse. Cette expérience, qu’elle utilise aussi dans le cadre de son activité professionnelle, elle en fait profiter la nouvelle équipe.

La nouvelle équipe travaille d’arrache-pied, communique auprès des Églises locales pour se faire connaître - un travail de longue haleine mais qui portera ses fruits.

En 2017, camp de ski (© Éliette Silhol)

Une envie de transmettre

Éliette a été positivement marquée par les nombreux camps qu’elle a vécus dans sa jeunesse. Les rencontres et les expériences faites pendant ces années l’ont construite. « Les camps ont fait ce que je suis aujourd’hui avec bien sûr les valeurs transmises par ma famille. En tant que jeune, j’ai pu observer la relation qui se créait entre les pasteurs-animateurs et les jeunes, souvent ils étaient comme des grands frères pour nous- c’est ce qui m’a motivée à continuer et à m’engager. En tant qu’animatrice, j’ai découvert la solidarité, malgré les différences d’âge : les grands aident les petits et créent ainsi un vrai groupe très soudé. »

Aujourd’hui, il lui est difficile de s’engager pour encadrer des camps. Son activité professionnelle ne lui laisse que peu de temps libre. Mais elle sera toujours là pour aider en amont.

 

Pour Éliette, il faut tenter l’expérience du groupe de jeunes, se laisser porter pour voir où cela mène. Cette expérience permet une belle ouverture d’esprit sur le monde (surtout dans la société dans laquelle nous vivons) et une ouverture à l’autre que l’on ne fait pas toujours seul. La richesse de cette expérience, ce sont les valeurs et les rencontres que l’on peut faire.

Éliette résume cette idée : « Il faut donner de son temps pour l’autre. »

En savoir plus

Une nouvelle équipe régionale jeunesse

Une nouvelle équipe voit le jour et - devinez quoi ? - vous en faites partie ! Oui, nous avons la ferme volonté :

- de mobiliser toutes les compétences ;

- d'associer tous les réseaux : paroisses, ensembles, consistoires et autres groupes constitués ;

- de prendre exemple sur ce qui marche ici et de l'essayer là.

 

Mobiliser, associer, prendre exemple, pour une Église intégrée et non morcelée, une Église qui ne laisse de côté ni les plus de 80 ans, ni les moins de 8 ans, ni aucune tranche d'âge sous prétexte que leur disponibilité, leurs attentes, leurs besoins sont différents.

Nous croyons et espérons qu'en suivant cette démarche, nous resserrerons durablement les liens entre toutes et tous, en Église et au-delà.

 

Sylvie Valette

Tél. 06 45 34 38 81

sylvie.croco@gmail.com

Éliette Silhol

Tél. 06 19 69 04 27

eliettesilhol@hotmail.fr

 

Nicolas Boutié
jounal Le Cep

Commentaires