La place des Kanak et le destin commun

28 août 2018

Le referendum qui va avoir lieu le 4 novembre 2018 en Nouvelle-Calédonie marque un des derniers gestes de décolonisation de la France. Quelles seront les interdépendances de demain ?

Dans cet archipel de 270 000 habitants, au cœur du Pacifique sud, les Kanak, peuple d’origine, sont aujourd’hui 100 000 ; les communautés européenne, wallisienne… constituent avec les Kanak la population calédonienne. Si le résultat du referendum donne une large majorité aux non-indépendantistes, quelle place sera faite aux Kanak, à l’identité et au patrimoine kanak ? Nier leur place particulière, leur place éminente, dans la Nouvelle-Calédonie de demain serait perpétuer les injustices vécues...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Bertrand VERGNIOL,
chargé de mission du Défap – Service protestant de mission – pour la Nouvelle-Calédonie

Commentaires