Femmes protestantes (5)

Marie Durand

01 mai 2018

On croit connaître la prisonnière de la tour de Constance et on a raison de se souvenir du mot qui est gravé dans la pierre de cette forteresse : Résister. Voilà la ferme résolution qui l’aida à tenir. C’est parfois à ce mot que se limite notre savoir sur elle. Mais... on ne sait pas qui l’a écrit !

On peut trouver étonnant que pour tout le XVIIIe siècle, nous n’ayons que son unique nom quand on cherche les femmes remarquables du protestantisme de notre pays. Pourquoi ? C’est que pendant tout un siècle, le protestantisme est officiellement absent en France. Depuis la Révocation de l’Édit de Nantes, le pouvoir (c’est-à-dire la Cour, mais aussi le clergé) affirme que tous les protestants du royaume sont de « Nouveaux Convertis », donc devenus catholiques. Du côté masculin on a les noms des...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Marjolaine CHEVALLIER,
maître de conférence honoraire à la faculté de théologie de Strasbourg

Commentaires