Histoire et spiritualité

L’aumônerie, révélateur des débats de notre société

01 avril 2018

Philippe Gaudin est directeur adjoint de l’Institut européen en sciences des religions (IESR) au sein de l’École pratique des Hautes-Études. Ses recherches comme son travail de formateur portent sur la laïcité et les faits religieux ainsi que sur les politiques publiques qui s’y rapportent. Il nous donne son regard sur la place de l’aumônerie.

  Qu’est-ce qui fonde la possibilité d’une aumônerie dans la loi de séparation des Églises et de l’État ? L’article 2 de la loi de 1905 dans son deuxième alinéa prévoit une possibilité de financement. Le fait que les aumôneries puissent être subventionnées n’est pas une entorse à la laïcité, mais en est l’expression même. La République garantit le libre exercice des cultes y compris pour les personnes qui ne sont pas libres de se déplacer. À leur demande, le culte peut venir jusqu’à elles....
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Propos recueillis par Frédéric GENTY,
journal Paroles protestantes - Paris

Commentaires